De par ses nombreuses significations, “voilà” est de loin l’un des mots les plus utilisés en France… mais pas que. On retrouve en effet le terme employé dans beaucoup d’autres langues, comme l’anglais, l’italien ou encore l’espagnol. C’est pourquoi on a décidé de vous faire découvrir les différentes utilisations et significations de “voilà”, en France comme à l’étranger. 

Que signifie “voilà” ? 

Si l’on se réfère à la définition du Larousse, “voilà” est un adverbe qui peut avoir de multiples significations en français. Il peut aussi bien servir à attirer l’attention sur quelqu’un ou quelque chose de proche, qu’à marquer la conclusion et/ou le constat d’une action dans une phrase, ou à introduire une explication. Si l’on se plonge dans l’étymologie du terme, “voilà” est la contraction de “vois” (du verbe “voir”) et de l’adverbe de lieu ou de temps “là”. Littéralement, le mot veut donc dire “regarde ici”. 

Selon le contexte, “voilà” va se traduire de différentes façons en anglais. La traduction la plus littérale est “there it is”, mais on va également pouvoir traduire “voilà” par “here it is”, ou simplement “here” ou “there” selon la situation.

Exemples

▶️ « Voilà la pluie qui se rapproche. »

« Here comes the rain. »

▶️ « Et voilà. C’est la fin de mon exposé. »

« There it is. This is the end of my presentation. »

▶️ « Voilà pourquoi elle n’a pas pu venir. »

« Here is why she couldn’t make it. »

Comment se prononce “voilà’ ? 

En français, “voilà” se dit d’un ton monotone, sans accentuer aucune des deux syllabes : “vwa-lah”. Il se prononce de la même façon que les deux mots qui le composent, “vois” et “là”. L’écriture phonétique officielle de l’expression est : /vwa.la/

Comment s’écrit “voilà” ?

Il n’y a qu’une seule et unique façon d’écrire le terme en français : “voilà”. La première syllabe s’écrit comme le radical du verbe “voir” tandis que la seconde syllabe, le “là”, prend un accent grave en référence à l’adverbe de lieu. Cependant, il n’est pas rare de retrouver “voilà” écrit de toutes les manières en ligne. Voici quelques-unes des erreurs d’orthographe que l’on retrouve le plus souvent :

  • Voila 
  • Viola
  • Voilia
  • Whala
  • Vwala
  • Wala
  • Whalla

Avec plus de quatre millions de personnes parlant l’arabe en France, il est également courant de voir des étrangers confondre le terme “voilà” avec la parole arabe “wallah”, un mot signifiant littéralement “par Dieu”. Une chose est sûre, la seule écriture correcte du terme français reste “voilà”.

Comment est utilisé “voilà” en France ?

Comme nous l’avons vu dans la première partie, “voilà” peut avoir bien des significations en français. Voici les utilisations les plus communes de l’adverbe dans la vie quotidienne en France.

“Voilà” utilisé pour montrer quelque chose

L’un des emplois les plus courants de “voilà” consiste à utiliser l’adverbe pour montrer quelque chose (de physique ou d’imagé) à quelqu’un. Vous allez notamment pouvoir l’entendre lorsque vous vous faites servir au bar ou dans un restaurant. Selon la situation, on utilisera alors “there it is” ou “here is” pour le traduire en anglais.

Exemples :

▶️ “Voilà la vidéo dont je parlais l’autre jour.”

There is the video I was mentioning the other day.”

▶️ “Et voilà votre omelette au fromage !” 

Here is your cheese omelet!”

“Voilà” utilisé pour conclure un argumentaire

“Voilà” est également très souvent employé pour marquer la fin d’un discours et/ou pour signifier à son interlocuteur que l’on a dit tout ce que l’on avait à dire. Dans ces cas-là, “voilà” va être la plupart du temps précédé d’un interjection ou d’une préposition comme “et”, “bon” ou “bah”. L’adverbe peut également être suivi de “tout” pour marquer la finalité.

Exemples :

▶️ “Bah voilà. C’est tout ce que j’avais à te dire.”

Well there you go. That’s all I had to tell you.”

▶️ “Cet après-midi, j’ai eu deux réunions, une présentation et un appel avec un client… Voilà tout.”

“This afternoon, I had two meetings, one presentation and a call with a client… That’s about it.”

“Voilà” utilisé comme “oui”

Lorsqu’il est utilisé seul, l’adverbe “voilà” peut aussi prendre le sens de “oui”. Il est alors presque toujours suivi d’un point d’exclamation. Dans cette situation, il sert à signifier à son interlocuteur qu’il a bien compris les arguments que l’on venait de lui communiquer.

Exemples :

▶️ – “Donc ta sœur a raté son permis ?” – “Voilà !”

– “So your sister missed her driving test ?” – “Yes !”

▶️ – “Vous avez pris le métro pour venir ?” – “Voilà !”

– “You took the subway to come here?” – “Yes !”

“Voilà” utilisé comme “c’est”

En France, il n’est pas rare que l’on emploie “voilà” en lieu et place de “c’est” dans une phrase. La plupart du temps, il sera alors utilisé en début de phrase et sera suivi d’une quelconque explication.

Exemples

▶️ “Voilà pourquoi elle a choisi de déménager.”

This is why she decided to move.”

▶️ “Voilà la marche à suivre pour finir ce projet.”

This is what needs to be done to complete this project.”

“Voilà” utilisé pour appuyer la fin d’une action

On va également se servir de “voilà” pour signifier son soulagement d’avoir terminé une tâche. À la différence des autres utilisations, la prononciation de ce “voilà” là va souvent être plus marquée que d’habitude. On va dès lors pouvoir allonger la dernière syllabe du mot : “Voilààààà !”. Son sens se rapproche ainsi de “ça y est”.

Exemples :

▶️ “Et voilà ! Le dossier est terminé, je peux enfin rentrer chez moi.”

That’s it ! The case is done, I can finally go home.”

▶️ “Voilàààà ! J’ai enfin battu ce boss.”

Here we goooo ! I finally beat this boss.”

Les expressions dérivées de “voilà”

Au fur et à mesure du temps, la préposition française a donné lieu à bon nombre d’expressions comprenant le terme. Voici celles que vous allez pouvoir entendre le plus souvent en France.

Et voilà

Il est très fréquent que les Français utilisent “et voilà” pour accentuer un sentiment de fierté après avoir réalisé une action, ou pour rappeler que l’on avait vu venir une conséquence. 

Exemples

▶️ “Et voilà ! J’ai eu mon diplôme !”

And here we go ! I’ve got my diploma !”

▶️ “Et voilà. Tu as pris trop d’assiettes et tu as tout fait tomber.” 

And here it is. You took on too many plates and you dropped all of them.”

Me voilà

Traduit littéralement, “me voilà” signifie “here I am” ou “here I go”. Cette expression reste assez courante, bien que probablement moins utilisée que “je suis là”. Elle peut se décliner à toutes les personnes : me voilà / te voilà / le/la voilà / nous voilà / vous voilà / les voilà.

Exemples :

▶️ – “Où es-tu ?” – “Me voilà.”

– “Where are you?” – “Here I am.”

▶️ – ”Mais où sont donc passés tes frères ?” – “Les voilà !”

– ”But where did your brothers go?” – “Here they are !”  

Voilà tout

En français, “voilà tout” est surtout utilisé pour expliquer ou justifier une action révolue. On le retrouvera le plus souvent en fin de phrase. Plus rarement, on peut également employer l’expression pour conclure un long discours.

Exemples :

▶️ – “Pourquoi es-tu si heureux ?” – “Parce que je viens d’apprendre une bonne nouvelle. Voilà tout.”

– “Why are you so happy?” – “Because I just learned some great news. That’s all.”

▶️ “On est allé faire les courses, puis à la plage, avant d’aller au restaurant et de manger une glace. Voilà tout.”

“We went shopping, then at the beach, before going to the restaurant and eating some ice cream. That’s about it.”

Revoilà

Le mot “revoilà” est composé de “voilà” et du préfixe “re-”, qui sert à exprimer la réitération. En français, on l’utilise presque exclusivement à la façon de “me voilà”. Ainsi, si on a déjà vu quelqu’un auparavant et qu’on le recroise plus tard dans la journée on va utiliser “me revoilà”. La traduction anglaise la plus proche est “Here I am again” ou “I am back”.

Exemples :

▶️ “Ah tiens ! Les revoilà !”

“Oh well ! Here they are again !”

▶️ “Cela fait plus de deux ans que j’ai arrêté le football, mais me revoilà !”

“It’s been two years since I’ve quit soccer, but I’m back at it again !”


Maintenant que vous connaissez tout de l’un des mots les plus polyvalents de la langue française avec voilà, pourquoi ne pas étendre votre culture en découvrant la signification d’autres expressions typiques de l’hexagone comme “sacrebleu” ou “je ne sais quoi”.