Dans la longue lignée des insultes à la française, une d’entre elles sort particulièrement du lot : “putain”. L’injure, que l’on pourrait qualifier de “fuck” à la française, est utilisée dans bien des situations de la vie quotidienne. Si vous êtes prêts à apprendre à jurer comme un français, découvrez tout de l’utilisation, de l’étymologie et de la signification de “putain” à travers cet article.

Que signifie “putain” ?

Si l’on revient à l’étymologie du juron, “putain” découle directement du terme latin “pûta” qui signifiait “fille” à l’origine, avant de devenir “putta”, puis “pute” en vieux français. “Putain” est donc tout simplement un dérivé de “pute”, terme vulgaire désignant une prostituée. 

Bien qu’il y ait encore quelques siècles, il était courant d’appeler une prostituée une “putain”, aujourd’hui, le terme “pute” lui est presque toujours préféré dans ce sens. Ainsi, de nos jours, “putain” ne va presque jamais être utilisé pour désigner une prostituée, que le juron soit utilisé comme une insulte ou simplement pour parler de façon vulgaire. 

Néanmoins, dans son utilisation à travers le temps, “putain” s’est largement éloigné de son sens premier. Aujourd’hui, “putain” est une insulte générique, qui peut être utilisé aussi bien pour exprimer des émotions négatives que pour accentuer ses émotions positives.

Traduire le terme en anglais peut s’avérer délicat puisqu’il existe d’innombrable façon de le traduire en fonction du contexte et de la situation. De façon générale, les termes que vous allez retrouver le plus souvent pour traduire “putain” sont “fuck”, “damn”, “shit” ou encore “god”, mais la liste est loin d’être exhaustive.

Comment s’écrit “putain” ?

En raison de son utilisation répétée par les Français, il n’est pas rare que des étrangers entendent l’expression puis tentent de la retranscrire à l’écrit de façon plus ou moins réussie. Parmi ces transcriptions mal-orthographiées, on retrouve donc :

  • Putan
  • Poutain
  • Poontang
  • Putin
  • Poutaing

En français, il n’y a qu’une seule et unique façon d’écrire le juron : “putain”. En effet, comme nous l’avons mentionné juste au-dessus, le mot est composé du radical de “pute” et du suffixe “ain” qui signifie “qui est de” ou “qui est relatif à”. Toute autre écriture est donc à proscrire.

Comment se prononce “putain” en français ?

Malgré ses ressemblances avec le nom de l’actuel président de la Russie ou avec le plat québécois à base de frites au fromage, “putain” se prononce bien différemment de ces deux paronymes. Tandis que ces deux mots se prononcent “pou-tine” ou “poo-tine”, les deux syllabes du juron français diffèrent. On est alors plus proche de “pu-tin”. 

Si l’on se réfère à l’alphabet phonétique international, l’écriture phonétique officielle de “putain” est /py.tɛ̃/

Cependant, la prononciation du terme varie fortement en fonction de la zone géographique. Là où les Parisiens et les Français du nord de la France ont l’habitude de prononcer le mot “normalement” (“putain”), les sudistes auront plutôt tendance à accentuer la dernière syllabe du mot, rendant la prononciation plus proche de “putaing”. 

Comment est utilisé “putain” en France ?

À l’instar de “fuck” en anglais, “putain” peut être employé dans presque toutes les situations. On va surtout l’utiliser :

  • Quand on est choqué : tout comme “fuck”, “putain” va souvent être utilisé en tant qu’interjection pour montrer sa stupéfaction ou son incompréhension.

Exemple :

➡️ Oh putain ! T’as vu ce qu’il vient de se passer ?!

Oh shit ! Did you see what just happened?!

➡️ Putain. J’en reviens pas qu’il t’ait dit ça !

God. I can’t believe he told you that !

  • Quand on est désespéré : “putain” peut également être employé pour accentuer un sentiment de détresse et/ou de tristesse intense.

Exemples :

➡️ Putain… Ces choses-là n’arrivent qu’à moi…

Damn… These things only happen to me…

➡️ Elle t’a vraiment fait ça..? Putain

She really did this to you..? Fuck

  • Quand on est énervé : “putain” s’emploie bien évidemment comme une insulte. On peut retrouver le terme utilisé seul ou au sein d’un groupe nominal, accompagné du sujet de l’insulte ou d’autres insultes.

Exemples :

➡️ Y’en a marre de ces putains de moustiques !

I’m tired of these fucking mosquitoes !

➡️ Ce mec est un putain de connard.

This guy is a fucking bastard.

  • Quand on est soulagé : il n’est pas rare de s’exclamer “putain” lorsque l’on vient d’apprendre une bonne nouvelle ou de terminer une tâche pénible.

Exemples :

➡️ Putain ! Ça y est. Mon frère a enfin eu son permis de conduire !

Shit ! Here it is. My brother finally got his driver license !

➡️ Putain. Il était temps que la journée se termine.

God. It was time that the day ended.

  • Quand on souffre : “putain” va être l’injure la plus couramment utilisée lorsque l’on se ressent de la douleur, qu’elle soit physique ou mentale.

Exemples :

➡️ Aie putain ! Je me suis cogné l’orteil dans le coin de mon bureau…

Ouch (fuck) ! I stubbed my toe in the corner of my desk…

➡️ Ils nous ont quittés… Putain

They left us… Damn

Vous l’aurez compris, les Français utilisent “putain” à toutes les sauces dans la vie quotidienne. Et c’est d’autant plus le cas dans certaines régions bien spécifiques…

Pour ma part, ce mot me rappelle directement une des caméras cachées de l’acteur belge François Damien. Le voici en action l’utiliser un certain nombre de fois dans un magasin de jouets : 

Putain utilisé comme ponctuation dans le Sud : mythe ou réalité ?

En France, on dit souvent que les habitants du Sud (Sud-Ouest et Sud-Est confondus) ont tendance à utiliser “putain” comme un mot de ponctuation, remplaçant ainsi la virgule ou le point dans la majorité de leur phrase. 

Alors, mythe ou réalité ?

Et bien… C’est bel et bien un stéréotype… Mais un stéréotype qui se vérifie dans les faits ! 

Dans le midi, il n’est pas rare de commencer ou de conclure une phrase tout à fait anodine par “putain”. Le juron y est tellement utilisé qu’il en a perdu de sa vulgarité au fil du temps. Que ce soit dans un cadre professionnel ou personnel, il est tout à fait acceptable de prononcer ce mot dans le Sud, là où à Paris, il serait plus choquant de l’utiliser. Dans la même veine, l’injure “con” est également utilisée de façon courante par les Méridionales, sans aucune intention derrière. (“Oh con ! Tu as vu le match hier ?”).

Vous l’aurez compris, dans le sud, “putain” est plus qu’un simple juron, c’est presque devenu une onomatopée. Le terme est ainsi employé par toutes les générations, et il n’est pas rare d’entendre de jeunes enfants utiliser le mot sans aucune réprimande des parents, là où prononcer d’autres gros mots français comme “merde” le serait instantanément.

Les expressions dérivées du terme “putain”

De façon générale, les expressions basées sur “putain” ont toute une construction similaire : elles sont composées de “Putain” + “de” + nom commun. La dernière partie de l’expression va soit désigner directement le sujet de l’insulte, soit être une autre injure, auquel cas putain viendra simplement amplifier l’insulte globale.

  1. Putain de + nom commun

La dérivée la plus passe-partout basée sur l’insulte est lorsque “putain” précède un nom commun, que ce dernier désigne une personne ou un objet. Littéralement tous les noms de la langue française peuvent suivre “putain de” et donner naissance à une expression aussi bien péjorative que positive. La traduction la plus commune va être “fucking” accompagné du nom. 

Exemples :

➡️ J’ai raté la réunion car mon putain de bus est encore arrivé en retard.

I missed the meeting because my fucking bus arrived late again.

➡️ Cette soirée était putain de bien.

This party was fucking great.

  1. Putain de sa mère 

Tout comme en anglais, beaucoup d’injures françaises sont basées sur le rôle de la mère. Tout naturellement, “putain de sa mère” est l’un des dérivés les plus utilisés de “putain”. Là encore, il peut être utilisé dans un contexte positif et négatif. En anglais, on peut traduire “putain de sa mère” de bien des façons selon le contexte. Même si “motherfucker” semble, à première vue, être le terme anglais le plus proche, dans les faits, d’autres traductions sont souvent plus justes.

Exemples :

➡️ Putain de sa mère. Je n’y arrive pas.

God. I can’t do it.

➡️ Ce repas était putain de bon sa mère.

This meal was so damn good.

  1. Putain de merde

“Putain de merde” est l’insulte qui regroupe les deux gros mots les plus utilisées en France : “putain” et “merde”. Bien que l’expression puisse sembler très vulgaire, elle n’est pas forcément considérée comme grossière selon la situation dans laquelle elle est utilisée. En général, on va dire “putain de merde” lorsque l’on est choqué et/ou paniqué, ou que l’on veut accentuer le sens du juron “merde”.

Exemples :

➡️ Il y a beaucoup trop de monde. C’est la putain de merde là.

There’s way too many people. This is fucking chaotic there.

➡️ Je suis une putain de merde au football.

I’m fucking trash at soccer.

  1. Putain de bordel de merde

“Putain de bordel de merde” est l’une des expressions les plus vulgaires dérivées de “putain”. Elle est composée de trois injures : “putain” et “merde” comme dans “putain de merde”, et “bordel” qui désigne littéralement une maison close ou un grand désordre. Difficilement traduisible en anglais, on préfèrera employer des expressions vulgaires basées sur “fuck” ou “motherfucker”.

Exemples :

➡️ Putain de bordel de merde ! Ça fait trois heures que je suis bloqué dans les bouchons.

Fucking hell ! I’ve been stuck in traffic for three hours.

➡️ Putain de bordel de merde ! J’ai oublié ma carte d’identité.

Holy motherfucking shit ! I forgot my ID.

Les façons moins vulgaires de dire “putain”

Il existe également des façons de dire “putain” sans vraiment prononcer l’injure. 

Si vous êtes autour d’enfants et que vous avez tout à coup envie de vous exclamer : “putain !”, vous allez pouvoir vous rattraper avec les mots “purée” ou “punaise”. Ainsi, votre entourage comprendra ce que vous voulez dire, et les enfants n’auront pas à entendre ce terme injurieux. 

On retrouve ce même phénomène en anglais avec le terme “sugar” en lieu et place de “shit”, et en français, lorsque l’on dit “mercredi” pour ne pas prononcer le mot “merde”.


Maintenant que vous savez tout de l’utilisation et de la signification de “putain”, vous êtes prêts pour jurer comme un bon français ! Si vous souhaitez en apprendre plus sur la langue française, n’hésitez pas à consulter nos autres articles sur les expressions francophones les plus utilisées à l’étranger telles que “oh là là” ou “c’est la vie”.