Dans l’imaginaire anglophone, il existe beaucoup de clichés vis-à-vis des expressions françaises et de la façon dont elles sont employées par les habitants de l’hexagone. Il y a quelques semaines, nous vous parlions de l’expression “oh là là”, ou récemment de « touché« .

Aujourd’hui, nous allons aborder l’utilisation de “mon ami” pour que vous ne fassiez plus jamais l’erreur lorsque vous vous adressez à des Français !

Que signifie l’expression “mon ami” en français ?

Le terme “ami” vient du latin “amicus”, lui-même dérivé du verbe “amare” qui signifie “aimer”. Mon ami est un groupe nominal qui réfère à un individu masculin avec lequel on est lié d’amitié. La version féminine de l’expression, “mon amie”, se prononce de la même façon à l’oral, mais va prendre la marque du féminin (le -e) à l’écrit.

“Mon ami” est donc l’expression utilisée pour désigner un proche, une personne qui nous est chère. L’expression est utilisée de façon amicale et platonique dans la majorité des cas, mais on peut également la retrouver employée de façon romantique.

En effet, bien que moins courant, le terme peut également être employé pour désigner son ou sa partenaire. Selon les situations, “mon ami(e)” va donc aussi bien pouvoir être interchangé avec “mon copain”, “ma copine” et “mon pote”, qu’avec “mon conjoint”, “mon amant” ou “ma fiancé”.

Comment se prononce “mon ami” ?

La principale difficulté lorsque l’on veut prononcer “mon ami” correctement reste de bien faire la liaison entre le “n” de “mon” et le “a” de “ami”. En le prononçant, on pourrait presque croire que l’on ne dit qu’un seul mot : “monami”. L’écriture phonétique de l’expression est : /mɔ̃n ami/.

Comment est utilisé “mon ami” dans le langage courant en France ?

Contrairement à ce que l’on retrouve dans beaucoup de films et dessins animés américains dépictant la culture française, le terme “mon ami” n’est presque jamais utilisé comme une expression idiomatique. Dire “bonjour mon ami” à un français n’est pas quelque chose de naturel, mais plutôt un cliché traduit directement de l’anglais.

On est alors très loin des “Hello, my friend !” et “How are you doing, my friend?” des locuteurs anglophones. En France, dans l’immense majorité des cas, les termes “mon ami” et “mon amie” vont tout simplement être utilisés pour désigner une connaissance ou un proche dans une phrase.

Exemples :

Mon amie vient juste d’arriver => My friend just arrived

J’ai passé quelques jours chez mon ami => I’ve spent a few a few days at my friend’s place

Ainsi, si vous cherchez à traduire au mieux des expressions telles que “Hello friends” ou “How are you my friend?”, il serait préférable d’utiliser des synonymes de “mon ami” qui sont plus généralement employés par les Français ou simplement de supprimer le terme dans son entièreté.

Exemples :

Hi my friend ! => Salut !

Hello friends ! => Salut les potes ! (courant) ; Salut les copains ! (courant)

Enfin, les jeunes Français préféreront utiliser des expressions plus familières pour marquer leur attachement à leurs amis comme “frère”, “gros”, “cousin”, “le sang”, etc. Certaines de ces expressions vont pouvoir être traduites mot pour mot en anglais, tandis que pour d’autres, il n’existe pas vraiment de traduction littérale. Vous pouvez lire notre article sur les argots français, ces mots seront expliqués ! 

Exemples :

Comment ça va, mon frère ? => How are you doing, brother

Salut, gros ! => Hey, dude !

C’est le sang ! => He is family ! (en s’adressant à un ami)

Les expressions dérivées de “mon ami”

À l’instar du terme “friend” en anglais, le groupe nominal “mon ami” a donné naissance à beaucoup d’expressions couramment utilisées dans la culture française.

Mon petit ami et ma petite amie 

En français, les expressions “un petit ami” ou “une petite amie” vont être employées pour désigner le partenaire romantique d’un individu dans la vie de tous les jours, généralement à un stade de la relation encore jeune. Malgré l’ajout de l’adjectif “petit” on ne parle pas ici de la taille dudit ami, mais plutôt de la proximité relationnelle avec l’ami en question. 

L’expression “mon petit ami” vient ainsi renforcer l’emploi au sens romantique de “mon ami(e)”. C’est l’équivalent de “my boyfriend/girlfriend” en anglais, “il mio ragazzo/la mia ragazza” en italien, ou encore “mi novio/mi novia” en espagnol. En français, on retrouve également un paquet d’expressions synonymes : “mon petit copain/ma petite copine”, “mon compagnon/ma compagne”, “mon chéri/ma chérie”…

Mon meilleur ami et ma meilleure amie

Une autre expression formée en ajoutant un superlatif à “mon ami” va être “mon meilleur ami”. Un meilleur ami est généralement la personne la plus proche d’un individu de façon amicale, celle en laquelle il a le plus confiance.

On retrouve mot pour mot cette même expression en anglais (my best friend), en espagnol (mejor amigo/amiga) et en italien (migliore amico/amica). Selon les situations, il va être possible d’employer les expressions “mon meilleur pote”, “mon collègue”, “mon acolyte” ou “ma moitié” en lieu et place de “mon meilleur ami/ma meilleure amie”.

Mon très cher ami et ma très chère amie

À l’écrit ou dans le langage soutenu, les Français emploient souvent la formule “mon très cher ami” pour signifier à quelqu’un leurs sentiments amicaux et leur tendresse. Dans d’autres langues, on retrouve aussi une expression similaire avec “my dear friend” en anglais, “il mio caro amico” en italien et “mi querido amigo” en espagnol.

En français, vous allez également pouvoir entendre l’expression “très cher” employée comme une apostrophe, comme dans la phrase : “Comment allez-vous, très cher ?”. Cette formulation est elle aussi une expression dérivée. C’est tout simplement la version raccourcie de “mon très cher ami” (exemple : “Comment allez-vous, mon très cher ami ?”).

“Mon ami” dans la culture populaire française

On retrouve l’emploi du groupe nominal “mon ami” dans le titre de nombreuses œuvres marquantes de la culture française, aussi bien dans le domaine de la musique que dans la littérature et dans le septième art.

Les chansons françaises avec le terme “mon ami”

L’expression “mon ami” semble être surreprésentée dans la chanson française, notamment au XXème siècle. On retrouve ainsi des titres de renom qui comporte l’expression comme “Mon ami la rose” de Françoise Hardy, classique de la variété française des années 1970, “Mon ami, mon maître” du chanteur et compositeur français Serge Lama, ou encore “Mon amour, mon ami” de Marie Laforêt, autre classique de la variété française des années 1970. Plus récemment, on pouvait entendre le titre “Mon ami” de la chanteuse française Zouk Kim dans les années 2000 (il faut aimer).

Les œuvres de la littérature française avec l’expression “mon ami”

Mon ami est également devenu le titre de certaines œuvres littéraires majeures de la culture française. On pense bien évidemment au recueil de souvenirs “Le livre de mon ami” d’Anatole France, un classique de la littérature française paru pour la première fois en 1985, mais également au livre pour enfant “Mon ami” d’Astrid Desbordes, bouquin aux illustrations et à l’histoire singulière qui vise à partager les idées d’acceptation des différences et d’inclusivité aux jeunes enfants.

Les films francophones intitulés “mon ami”

Parmi les meilleurs films français, on retrouve certains classiques qui ont inclus l’expression “mon ami” dans leur titre afin d’accroître leur rayonnement mondial. C’est le cas de la comédie française “Mon ami le cambrioleur”, sortie en 1950, du film policier français “Trop petit mon ami” distribué dans les années 1970, ou encore du plus récent film québécois “Mon ami Walid”, sorti en 2019.

J’espère que l’expression “mon ami” n’aura plus de secret pour vous ! Désormais vous savez comment l’utiliser parfaitement dans une phrase en français pas comme “omelette du fromage”.