Santé Paroles Traduites 

[INTRO]

À ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

To those who don’t have one

To those who don’t have one

[VERSE 1]

Rosa, rosa

Quand on fout le bordel, tu nettoies

Et toi, Albert

Quand on trinque, tu ramasses les verre

Céline, bataire

Toi, tu t’prends des vestes au vestiaire

Arlette, arrête

Toi la fête tu la passes aux toilettes

Rosa, rosa

When we make a mess, you clean it up

And you, Albert

When we drink, you pick up the glass

Céline, bataire (Le premier est un nom, le second n’a aucune signification, mais la contraction des deux sonne presque comme Célibataire = single

You, you take jackets in the checkroom

Arlette, stop

You, the party, you spend it in the bathroom

[REFRAIN]

Et si on célébrait ceux qui ne célèbrent pas

Pour une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

How about celebrating those who don’t celebrate

For once, I’d like to raise a glass to those who don’t have one

To those who don’t have one

[VERSE 2]

Quoi les bonnes manières?

Pourquoi j’f’rais semblant?

Toute façon elle est payée pour le faire

Tu t’prends pour ma mère?

Dans une heure j’reviens, qu’ce soit propre

Qu’on puisse y manger par terre

Trois heures que j’attends, franchement

Il les fabrique ou quoi?

Heureusement qu’c’est que deux verres

Appelle-moi ton responsable

Et fais vite, elle pourrait se finir comme ça, ta carrière

What about manners?

Why would I pretend?

She gets paid to do it anyway

You think you’re my mother?

In an hour I’ll be back, make sure it’s clean

So we can eat on the floor

Three hours I’ve been waiting, really

Is he making them or what?

I’m glad it’s only two drinks

Call me your manager

And make it quick, your career could end like this

[REFRAIN]

Oui, célébrons ceux qui ne célèbrent pas

Encore une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

Yes, let us celebrate those who do not celebrate

Once again, I’d like to raise a glass to those who don’t have one

To those who don’t have one

To those who don’t have one

[VERSE 3]

Frotter, frotter

Mieux vaut ne pas s’y (référence à l’expression française “ne pas s’y frotter » signifiant “don’t mess with ity”)

Frotter, frotter

Si tu n’me connais pas

Brosser, brosser

Tu pourras toujours te (référence à l’expression française “aller se faire brosser” signifiant “go away”)

Brosser, brosser

Si tu ne me respectes pas

Scrub, scrub

It’s better not to

Scrub, scrub

If you don’t know me

Brush, brush, 

You can always

Brush, brush

If you don’t respect me

[REFRAIN]

Oui, célébrons ceux qui ne célèbrent pas

Encore une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

Yes, let us celebrate those who do not celebrate

Once again, I’d like to raise a glass to those who don’t have one

To those who don’t have one

[VERSE 4]

Pilotes d’avion ou infirmières

Chauffeurs de camion, hôtesses de l’air

Boulangers ou marins-pêcheurs

Un verre aux champions des pires horaires

Aux jeunes parents bercés par les pleurs

Aux insomniaques de profession

Et tous ceux qui souffrent de peines de cœur

Qui n’ont pas le cœur aux célébrations

Qui n’ont pas le cœur aux célébrations

Airplane pilots or nurses

Truck drivers, flight attendants

Bakers or fishermen

A drink to the champions of the worst schedules

To young parents rocked by crying

To professional insomniacs

And all those who suffer from heartache

Who have no heart for celebrations

Who have no heart for celebrations

À propos de Santé 

Premier single sorti le 15 octobre 2021 après une longue attente de six ans (Stromae a fait une pause en 2015). Santé annonce le probable prochain album de Stromae. Aucune date n’a été annoncée, mais tout est fait exprès à partir d’une communication géniale. La chanson célèbre les employés qui travaillent dur pour gagner leur vie. Les paroles ont sans aucun doute une résonance avec notre crise actuelle avec le Corona où les travailleurs essentiels doivent encore travailler pour maintenir la société. Ce magnifique hommage aux travailleurs invisibles est accompagné d’un instrumental aux sonorités électro et latinos qui me rappelle l’une des précédentes belles musiques de Stromae « Ave Cesaria ». 

À propos de Stromae 

Stromae de son vrai nom Paul Van Haver est né en 1985 en Belgique, et il est originaire de Bruxelles. Il est aujourd’hui producteur, et chanteur francophone. Il est devenu célèbre en 2009 avec la chanson « Alors on danse » extraite de l’album « Cheese ». En 2013, son deuxième album « Racine carré » a été un énorme succès mondial. Aujourd’hui, il est de retour avec un nouvel album sur le point de sortir. Pour plus de paroles, lisez ces deux articles :