Davantage connue pour ses bandes dessinées et son industrie cinématographique, la France n’en demeure pas moins l’un des pays les plus réputés dans le domaine de l’animation. Que ce soit à destination des enfants ou d’un public plus mature, l’industrie francophone regorge de films animés français à la renommée internationale. 

À travers cette liste, découvrons ensemble quelques-uns des meilleurs films d’animation français à avoir vu le jour.

Astérix et Cléopâtre (1968)

Titre anglais : Asterix & Cleopatra

Réalisateurs : René Goscinny, Albert Uderzo 

Pays d’origine : France/Belgique

Un de mes films d’animation français préférés ! Sorti en 1968, le film d’animation français Astérix et Cléopâtre est une adaptation directe de la bande dessinée homonyme publiée 3 ans plus tôt. Le film d’animation étend ainsi l’histoire originelle de la BD grâce aux talents de scénariste de Jos Marissen, Eddie Lateste et Pierre Tchernia. Cet épisode emmène Astérix, Obélix et Panoramix en Égypte antique afin de venir en aide à l’architecte Numérobis qui a fait la promesse à Cléopâtre de construire un somptueux palais en un temps record.

Véritable classique du film d’animation français, Astérix et Cléopâtre a notamment donné deux chansons cultes, “Quand l’appétit va tout va” et “Le Pudding à l’Arsenic”, qui sont encore aujourd’hui connues des plus jeunes. Le succès de la BD et du film d’animation a été tel que l’œuvre a été également adaptée au cinéma plus de 30 ans plus tard avec le film Astérix et Obélix – Mission Cléopâtre, qui est instantanément devenu un classique du cinéma français.

La Planète Sauvage (1973)

Titre anglais : Fantastic Planet 

Réalisateur : René Laloux 

Pays d’origine : France/Tchécoslovaquie

La Planète Sauvage est un film d’animation français de science-fiction sorti en 1973. L’histoire prend sa source dans le scénario et le monde du roman Oms en série de Stefan Wul, bien qu’elle diffère en de nombreux points. Elle conte les histoires des Oms, des êtres humains minuscules exploités par des androïdes géants, et de leur révolte qui va s’enclencher le jour où Terr, un Oms particulièrement intelligent, décide de s’échapper du courroux de ses maîtres.

À la fois adapté à un public jeune et mature, La Planète Sauvage met en lumière des enjeux sérieux tels que l’esclavagisme, la paix ou encore l’écologie. Le film d’animation s’est d’ailleurs vu récompensé du prix spécial du jury au Festival de Cannes 1973 et du prix Saint-Michel en 1974. Il a également été remastérisé en 2016 afin de s’offrir une seconde jeunesse et de pouvoir être découvert par un nouveau public.

Les Douzes Travaux d’Astérix (1976)

Titre anglais : The Twelve Tasks of Asterix

Réalisateurs : René Goscinny, Albert Uderzo 

Pays d’origine : France/Royaume-Uni

Deuxième film d’animation français issu de la bande dessinée Astérix de notre liste, Les Douzes Travaux d’Astérix est en réalité le troisième dessin animé adapté des aventures du très célèbre Gaulois. À la différence des deux précédents volets, ce film d’animation se base sur une histoire originale, largement inspirée de la légende grecque des douze travaux d’Hercule. 

Le postulat du film est simple : ne supportant plus que ce petit village d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur romain, Jules César lance alors un défi aux gaulois. S’ils réussissent une série de douze épreuves dantesques, il leur fait la promesse de ne plus les attaquer. Encore aujourd’hui, Les Douzes Travaux d’Astérix est l’un des dessins animés français ayant connu le plus grand succès au box-office avec plus de 2 millions d’entrées écoulées en France à sa sortie.

La Ballade des Dalton (1978)

Titre anglais : Lucky Luke: Ballad of the Daltons 

Réalisateurs : René Goscinny, Morris 

Pays d’origine : France

Deuxième film d’animation d’Idéfix studio (qui a également produit les Douzes Travaux d’Astérix), La Ballade des Dalton est un film d’animation français basé sur une histoire originale issue de l’univers de la bande dessinée Lucky Luke. Sorti en 1978, le film est l’œuvre de l’association de Goscinny (scénariste d’Astérix), Morris (auteur de Lucky Luke) et Pierre Tchernia (scénariste de nombreux films d’animation français de l’époque).

Durant celui-ci, on suit les aventures des frères Dalton qui ont pour mission d’assassiner le juge et les jurés qui ont fait condamner leur oncle à peine décédé. Si le travail est bien fait, ils recevront en échange toute sa fortune, sinon celle-ci ira aux bonnes œuvres. Lucky Luke chapeaute ainsi toute l’opération pour s’assurer que tout soit réalisé selon la volonté d’Henry Dalton.

Le Roi et l’Oiseau (1980)

Titre anglais : The King and the Mockingbird

Réalisateur : Paul Grimault

Pays d’origine : France

Produit en 1980 par le studio Les Gémeaux (premier studio d’animation en Europe), Le Roi et l’Oiseau est le fruit de la collaboration du réalisateur Paul Grimault et du poète Jacques Prévert. Ce film conte l’histoire d’un roi mégalomane régnant en tyran sur son royaume et d’un oiseau, jovial et bavard, qui est le seul à oser le titiller. Le roi s’éprend d’amour pour une bergère, elle-même amoureuse d’un ramoneur, avec lequel elle va s’enfuir pour échapper au mariage forcé qui lui est destiné.

Le film d’animation français a d’abord connu une première sortie en 1953 sous le nom de La Bergère et Le Ramoneur, mais ce dernier s’est vu désavoué par Prévert et Grimault pour cause de divergences artistiques et financières avec la production. La version de 1980 du long-métrage reste quant à elle un classique du cinéma d’animation français, se démarquant à l’époque de ce qui se faisait aux États-Unis (Walt Disney) et au Japon (studio Ghibli) à travers un style original et des thèmes philosophiques jusqu’alors rarement traités. 

Kirikou et la Sorcière (1998)

Titre anglais : Kirikou and the Sorceress

Réalisateur : Michel Ocelot

Pays d’origine : France/Belgique/Luxembourg

Sorti en 1998, Kirikou et la Sorcière est un film d’animation franco-belgo-luxembourgeois réalisé par Michel Ocelot et produit par Odec Kid Cartoons. Inspiré d’un conte pour enfants africain, le long-métrage dépeint la lutte de Kirikou, un petit garçon à l’intelligence remarquable, contre Karaba, une sorcière maléfique qui tyrannise tout un village à l’aide de ses pouvoirs démoniaques.

Encore aujourd’hui, Kirikou et la Sorcière est l’un des films d’animation français les plus acclamés par la critique. À sa sortie, l’œuvre a connu un succès instantané avec plus d’un million d’entrées en salle, et des dizaines de récompenses, dont celle du grand prix du long métrage du festival international du film d’animation d’Annecy en 1999. Fort de son succès, la licence va donner lieu à deux autres films, mais également à des livres, un jeu vidéo et des documentaires.

Arthur et les Minimoys (2006)

Titre anglais : Arthur and the Invisibles 

Réalisateur : Luc Besson

Pays d’origine : France

Sorti en 2006, Arthur et les Minimoys est un film d’animation français d’aventure adapté directement de la série de bouquins créée par Luc Besson et Céline Garcia. L’histoire commence lorsque Arthur, un petit garçon d’une dizaine d’années, suit les indices laissés par son grand-père afin de pénétrer dans un monde qu’il pensait alors imaginaire : le monde des Minimoys.

Véritable phénomène à sa sortie (avec plus de 6 millions d’entrées en France), le film a permis de mieux faire connaître la série de livres et a donné lieu à deux suites, Arthur et la Vengeance de Maltazard (2009) et Arthur 3 : La Guerre des deux mondes (2010), qui n’auront malheureusement pas connu le succès du premier volet. La licence a également été déclinée sous d’autres formats originaux tels que des jeux vidéo ou encore des attractions.

Persepolis (2007)

Titre anglais : Persepolis 

Réalisateurs : Vincent Paronnaud, Marjane Satrapi

Pays d’origine : France

Sorti en 2007 en France, Persepolis est un film français d’animation tiré de la bande dessinée autobiographique du même nom, écrite par Marjane Satrapi. Produit par le groupe TF1, ce film retrace la vie de Marjane, alors âgée de huit ans, qui vit à Téhéran pendant la révolution iranienne de 1978. Au lendemain de celle-ci, la République islamique va être instaurée dans le pays et entraîner la guerre avec l’Irak qui va transformer la zone en un véritable champ de bataille. Pour la protéger, Marjane est alors envoyée par ses parents en Autriche où elle va devoir grandir seule, loin de sa culture et de tout ce qu’elle connaît jusque-là.

Persepolis movie
@Persepolis / Diaphana Distribution

À l’image de la bande dessinée, Persepolis est un film d’animation français engagé qui a fait l’objet de plusieurs polémiques et interdictions de diffusion, notamment dans des pays comme le Liban. Il a en revanche été acclamé dans beaucoup d’autres pays et a même été nominé pour l’Oscar du meilleur film d’animation en 2008.

Ernest et Célestine (2012)

Titre anglais : Ernest & Celestine

Réalisateurs : Benjamin Renner, Stéphane Aubier, Vincent Patar

Pays d’origine : France/Belgique/Luxembourg

Sorti en 2012, Ernest et Célestine est un film d’animation franco-belgo-luxembourgeois tiré de la série de livres pour enfants du même nom, dessinée et rédigée par l’auteure belge Gabrielle Vincent. Ce film pour enfants conte la relation amicale inconventionnelle entre Ernest, un ours brun solitaire, et Célestine, une petite souris orpheline qui a fui le monde des rongeurs.

Ernest et Célestine parvient ainsi à communiquer un message politique d’inclusivité et de bon vivre ensemble tout en respectant parfaitement les codes du dessin animé pour enfants. Acclamé par la critique, le long-métrage d’animation remporte ainsi de nombreuses récompenses, dont le César du meilleur film d’animation en 2013. Le succès du film est tel qu’il donne lieu à une série télévisée diffusée sur France 5 à partir de 2017.

Astérix : Le Domaine des dieux (2014)

Titre anglais : Astérix – The Mansion of the Gods

Réalisateurs : Louis Clichy, Alexandre Astier

Pays d’origine : France/Belgique

Sorti en salle en novembre 2014, Astérix : Le Domaine des dieux est une adaptation libre du dix-septième tome de la bande dessinée Astérix, intitulée Le Domaine des dieux. Dans cet opus, Jules César décide de faire construire un luxueux quartier romain, Le Domaine des dieux, dans la forêt environnante du village gaulois afin de les pousser à se conformer au mode de vie et aux traditions romaines. 

À la différence des autres long-métrages Astérix de cette liste, ce volet de la saga de l’irréductible gaulois n’est pas un simple dessin animé mais bien un film d’animation en 3D. Écrit et produit en partie par Alexandre Astier (notamment connu pour la série humoristique Kaamelott), ce film d’animation français se distingue des précédents volets de par une écriture au poil, des dialogues plus matures et de nombreuses références à des classiques du cinéma français et international.

Tout en haut du monde (2015)

Titre anglais : Long Way North 

Réalisateur : Rémi Chayé

Pays d’origine : France/Danemark

Sorti en 2015, Tout en haut du monde est un long-métrage d’animation franco-danois issu d’une idée originale de la scénariste Claire Paoletti. Le film suit les aventures de Sacha, petite fille d’un explorateur russe renommé qui n’est jamais revenu de sa dernière expédition au Pôle Nord. Après avoir découvert un manuscrit indiquant le trajet qu’aurait suivi le bateau, l’héroïne décide de partir sur les traces de son grand-père, à la recherche de son navire échoué.

@Tout en haut du monde / Diaphana Distribution

Malgré un faible démarrage au box-office, Tout en haut du monde s’est très bien exporté à l’international et est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs films d’animation français. En revanche, il a tout de suite été apprécié des critiques, remportant de nombreuses distinctions comme le prix du public au festival d’Annecy en 2015 ou le Grand prix du Tokyo Anime Award en 2016.

Dofus, Livre 1 : Julith (2015)

Titre anglais : Dofus: Book 1 – Julith

Réalisateurs : Anthony Roux, Jean-Jacques Denis 

Pays d’origine : France

Premier film français d’animation du studio Ankama Animations, Dofus, livre 1 : Julith est un long-métrage en 2D inspiré du MMORPG (Massively Multiplayer Online Role-Playing Games) isométrique français à succès, Dofus. L’histoire de ce premier opus prend place dans la cité de Bonta (équivalent du paradis dans le monde des Douzes) et suit les aventures de Joris, un mage espiègle et mystérieux, qui va devoir sauver la cité, à l’aide de ses amis, du courroux de Judith, une sorcière qui s’est fixée l’objectif d’anéantir Bonta.

Ce premier épisode de la saga Dofus s’appuie sur le succès de la série d’animation française Wakfu, sortie quelques années plus tôt — elle-même inspirée du jeu vidéo Wakfu d’Ankama Productions. Malgré des critiques mitigées à sa sortie, le film a donné lieu à bon nombre de produits dérivés dont un jeu de carte, une bande dessinée, et même des romans.

Croc-Blanc (2018)

Titre anglais : White Fang 

Réalisateur : Alexandre Espigares

Pays d’origine : France/Luxembourg

Adaptation du livre de l’écrivain américain Jack London, le film d’animation français Croc-Blanc reprend trait pour trait l’histoire singulière du roman à succès. On y suit la vie de Croc-Blanc, un louveteau qui, après avoir grandi dans la forêt hostile du Grand Nord avec sa mère, est cédé à un homme sournois et malveillant. Recueilli plus tard par un couple d’humains bienveillants, Croc-Blanc va devoir apprendre à s’adapter à son nouvel environnement.

De par sa cinématographie très aboutie, sa bande son enivrante et son style graphique unique (plus proche de la peinture que du dessin animé classique), Croc-Blanc offre la possibilité de voir le classique de Jack London sous un jour nouveau, malgré les très nombreuses adaptations au cinéma qu’a vu l’œuvre par le passé.

Le Sommet des dieux (2021)

Titre anglais : The Summit of the Gods

Réalisateur : Patrick Imbert

Pays d’origine : France/Luxembourg

Adapté du manga homonyme de Jirô Taniguchi, lui-même illustré à partir du roman de Baku Yumemakura, Le Sommet des dieux est un film animé franco-luxembourgeois réalisé par Patrick Imbert. Celui-ci suit les aventures de Fukamachi, un reporter japonais passionné d’alpinisme, qui tombe par hasard sur un alpiniste de renom que tout le monde croyait disparu depuis de nombreuses années après la mort de son binôme. S’ensuit une enquête quasi-policière afin de remettre bout à bout les pièces du puzzle expliquant les événements qui se sont produits lors de cette tragique ascension de l’Everest.

Adulé des critiques comme des spectateurs, l’œuvre est considérée à juste titre comme l’un des meilleurs films d’animations français à avoir vu le jour. Le Sommet des dieux rafle même deux des plus grandes récompenses du milieu l’année suivante, le César du meilleur film d’animation 2022 ainsi que le Prix Lumière du meilleur film d’animation.

Le Petit Nicolas : Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? (2022)

Titre anglais : Little Nicholas

Réalisateurs : Amandine Fredon, Benjamin Massoubre

Pays d’origine : France/Luxembourg

Sorti en salles en 2022, Le Petit Nicolas : Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? est un film d’animation franco-luxembourgeois scénarisé par Anne Goscinny, fille de René Goscinny, qui s’inspire de la série de livres pour enfants à succès Le Petit Nicolas. 

Le film d’animation français est un hommage au personnage du Petit Nicolas mais également à ses deux créateurs, Jean-Jacques Sempé et René Goscinny. Au travers du récit, on en apprend plus sur le parcours des deux auteurs et de leur relation avec le personnage du Petit Nicolas. Très bien reçu par les spectateurs, le film d’animation a reçu le Cristal du long métrage du festival international du film d’animation d’Annecy en 2022, et il est également en contention pour la Caméra d’or du Festival de Cannes.

On espère que vous avez apprécié découvrir des films d’animation français. Est qu’un ou des films mériteraient d’être dans cette liste ? Si oui, n’hésitez pas à nous le dire dans la partie commentaire de l’article.

Pour continuer votre lecture, on vous propose de lire nos articles sur les meilleures films français de 2022 ou les meilleurs films d’horreur français

Crédits photo :

Tout en haut du monde / Diaphana Distribution

Persepolis / Diaphana Distribution